Planifiez votre voyage

Actualités concernant le Congrès 2021

Actualités concernant le Congrès 2021

 

Et si on parlait du Nord
Le Congrès 2021 sera virtuel

Le 19 janvier 2021

Et si on parlait du Nord

Le Congrès des sciences humaines 2021 invite la communauté des sciences humaines à discuter des « Relations nordiques ».

« Si nous continuons de permettre à l’Arctique de fondre, nous perdons non seulement la planète qui nous a soutenus […], nous perdons la sagesse dont nous avons besoin pour la conserver. » – Sheila Watt-Cloutier

Sheila Watt-Cloutier

Sheila Watt-Cloutier a grandi dans la culture traditionnelle de la chasse sur la banquise au sein de la communauté inuite de Kuujjuaq dans l’Arctique canadien, où elle a été élevée par une mère célibataire et une grand-mère, et n’a voyagé qu’en traîneau à chiens pendant les 10 premières années de sa vie. Candidate au prix Nobel de la paix (2007), Sheila est devenue l’une des militantes autochtones les plus influentes au monde pour la protection de l’environnement, de la culture et des droits de la personne. Elle parle de la façon dont la vie des Autochtones, les droits de la personne et la menace du changement climatique sont inextricablement liés.

  • Grâce au soutien de la Fondation canadienne pour l’innovation, le Congrès est fier de présenter, dans le cadre de sa populaire série de causeries Voir grand, « Tout est connecté : L’environnement, l’économie, la politique étrangère, la durabilité, les droits de la personne et le leadership au 21e siècle » par Sheila Watt-Cloutier le 3 juin 2021. Ouvert à toutes les personnes inscrites au Congrès.
  • La série de causeries Voir grand est commanditée par le Conseil de recherches en sciences humaines. congres2021.ca/voir-grand

***

Il y a plus de quatre ans, lorsque l’Université de l’Alberta est devenue l’université partenaire de la Fédération des sciences humaines pour le Congrès 2021, il a fallu choisir un thème. Mettre l’accent sur le Nord semble approprié pour une institution partenaire détenant une vaste expertise dans la recherche nordique représentée par les six décennies d’histoire de l’Université de l’Alberta, Campus Nord et son prédécesseur, l’Institut circumpolaire canadien. En s’appuyant sur ses liens étroits établis avec les communautés et les populations nordiques, et un engagement à bâtir des relations réciproques et respectueuses, l’Université de l’Alberta a choisi « Relations nordiques » comme thème du Congrès 2021, ce qui a mené à l’élaboration d’un logo saisissant.

Michael O’Driscoll, responsable universitaire de l’Université de l’Alberta, explique que “le logo du Congrès 2021 met en vedette une ourse et son ourson traversant la terre sous le ciel dynamique d’une aurore boréale.”

“L’ours est un signe de courage et il nous invite toutes et tous, chercheurs et chercheuses de toutes les disciplines, à trouver le courage de tenir ces conversations difficiles,” déclare Florence Glanfield, membre de la Nation métisse de l’Alberta et vice-rectrice des programmes et recherches axés sur les Autochtones à l’Université de l’Alberta.

 

***

À l’Université de l’Alberta, la recherche nordique couvre un éventail de domaines et de sujets. Voici quelques exemples de domaines d’expertise liés à la recherche nordique sur le campus, dont beaucoup contribueront aux conversations au Congrès 2021 :

  • Histoires numériques sur la région désignée des Inuvialuit
  • Connaissances autochtones et gestion des ressources communautaires
  • Revitalisation de la littérature et des langues inuites
  • Anthropologie des communautés nordiques et géopolitique des fronts d’exploitation des ressources
  • La mythologie nordique et l’époque des Vikings
  • L’archéologie des cycles de vie en Asie du Nord-Est
  • La conception architecturale fondée sur la culture dans les Territoires du Nord-Ouest
  • La pédagogie de l’enseignement axé sur le territoire

Crystal Fraser, elle-même habitante du Nord, est Gwichyà Gwich’in d’Inuvik et Dachan Choo Gę̀hnjik dans les Territoires du Nord-Ouest. Membre du département d’histoire et d’études classiques et de la faculté d’études autochtones, les travaux de la professeure Fraser se sont concentrés sur les expériences des élèves dans les pensionnats de la région d’Inuvik.

***

En tant que plus important rassemblement de chercheurs du Canada, le Congrès a pour but de créer des occasions de mettre en valeur les études et les points de vue autochtones, et d’offrir une plateforme permettant de faire avancer les discussions essentielles sur la décolonisation et le racisme anti-Noirs. Nous espérons que les voix universitaires canadiennes et étrangères convergeront au Congrès 2021, partageront des idées et contribueront à ce lieu que nous appelons le Canada, dans toute sa complexité.

Rejoignez-nous en ligne du 27 mai au 4 juin 2021! Visitez congres2021.ca.


Le 30 octobre 2020 

Le Congrès 2021 sera virtuel 

Chers et chères collègues,

Depuis l’arrivée de la COVID-19 dans notre vie, bien des choses ont changé, mais l’une d’elles demeure obstinément la même : les grands rassemblements en personnes posent un risque à la santé publique. Nous espérons tous une avancée sous peu dans la lutte contre la pandémie; toutefois les responsables de santé publique nous disent qu’il pourrait s’écouler une autre année ou plus avant le retour en toute sécurité des rencontres en personnes. 

Le Congrès est unique à bien des égards, mais, à l’instar de milliers d’autres événements organisés dans le monde entier, il doit gérer la réalité qu’impose cette urgence mondiale de santé publique en cours. Le Congrès doit s’adapter, comme nous avons tous dû le faire à la maison, avec nos collègues, et en classe.

Je vous informe donc aujourd’hui que la Fédération, en partenariat avec l’Université de l’Alberta, tiendra le Congrès de 2021 exclusivement en ligne. Ensemble, nous avons une occasion historique de montrer au monde qu’il est possible de tenir une conférence virtuelle équitable, accessible et durable sur le plan environnemental. 

Nous avons pris notre décision après avoir passé les derniers mois à explorer attentivement nos options, tout en étant à l’écoute des besoins de nos membres. La Fédération est particulièrement reconnaissante aux deux groupes consultatifs du Congrès, le Comité consultatif du Congrès sur l’équité, la diversité, l’inclusion et la décolonisation (EDID) et le Groupe de travail sur la planification de contingence du Congrès, pour leurs contributions extraordinaires. Nous mettons actuellement au point un résumé des travaux qu’ils ont accomplis à ce jour.

Les travaux menés par le Comité consultatif du Congrès sur l’EDID, sous la direction de sa présidente, la Dre Malinda S. Smith, et de sa vice-présidente, la Dre Noreen Golfman, nous ont donné une occasion inestimable d’écouter et d’apprendre avec humilité. On nous a dit que l’EDID devait guider tous les aspects de la planification et de la mise en œuvre; nous travaillerons donc avec toutes les associations afin d’élaborer des principes et des pratiques d’EDID pour le Congrès dans son ensemble. Nous devons créer des occasions de mettre en valeur les bourses et les points de vue autochtones, et de mener les conversations sur la décolonisation et sur le racisme anti-Noirs. Il reste beaucoup de chemin à parcourir et le Comité sur l’EDID poursuit ses travaux, mais nous sommes résolus à tenir le Congrès le plus accessible, équitable et inclusif possible. Nous nous engageons à entamer le processus de décolonisation nécessaire, aux côtés des associations membres et des partenaires du Congrès. 

Le Groupe de travail sur la planification de contingence du Congrès, coprésidé par Laura Chajkowski, directrice, Congrès et événements, et par le Dr Michael O’Driscoll, responsable académique du Congrès 2021, a grandement profité des commentaires formulés par les cadres supérieurs des associations à l’échelle de la Fédération, ainsi que des commentaires formulés par les associations lors de notre Réunion de planification virtuelle en septembre. Par conséquent, la Fédération et l’Université de l’Alberta vous offriront le soutien technique et la formation dont vous avez besoin afin que vos membres et vous puissiez vous concentrer à présenter vos recherches et à participer à d’importantes conversations. Nous fournirons la meilleure plateforme de conférence en ligne de sa catégorie, ce qui vous permettra d’avoir une expérience virtuelle sans heurts et de faire du réseautage comme si vous étiez en personne avec vos pairs. Nous maintiendrons aussi une incidence élevée pour les chercheurs, les étudiants, les organisations de recherche et les éditeurs; en outre, nous continuerons de soutenir les séances interdisciplinaires, les présentations nationales et internationales, ainsi que les étudiants diplômés par l’intermédiaire de possibilités de financement.

Lorsque le plus grand rassemblement de chercheurs au Canada adopte un format virtuel, c’est tout un monde de possibilités qui s’ouvre pour ses participants. Le Congrès de 2021 bâtira des passerelles en éliminant les frontières géographiques, permettra d’augmenter le nombre de participants aux conférences et aux événements, en plus d’offrir davantage de possibilités de rétention et d’acquisition de membres. Vos participants profiteront d’une visibilité accrue pour leurs recherches et auront plus de temps pour consulter le répertoire des événements ouverts, et ce, dans le confort de leur maison ou de leur bureau. En outre, ils n’engageront aucun coût financier ou environnemental pour leurs déplacements et pour leur hébergement. Nous espérons vous compter parmi nous!

Nous vous remercions de votre soutien continu. Nous nous réjouissons à l’avance de travailler de concert avec vous afin de faire du Congrès un événement révolutionnaire et sans précédent.

Patrizia Albanese
Présidente, Conseil d’administration
Fédération des sciences humaines

 

Faits saillants du Congrès virtuel


Engagement envers l'EDID

  • Nous sommes déterminés à maintenir les principes d’équité, de diversité, d’inclusion et de décolonisation (EDID) dans l’ensemble des activités du Congrès. Le Congrès sous sa forme actuelle ne répond pas aux besoins de toutes et de tous et nous travaillons sans relâche afin de le rendre le plus équitable, le plus inclusif et le plus accessible possible.
  • Un résumé des travaux du Comité consultatif du Congrès sur l’équité, la diversité, l’inclusion et la décolonisation (EDID) est en cours de finalisation.

Dates du Congrès

  • Les dates du Congrès 2021 ont été étendues de deux jours, du jeudi 27 mai au vendredi 4 juin 2021. Ceci permettra aux associations d’étendre leurs jours de programmation afin d’accommoder les différents fuseaux horaires, les problèmes de fatigue due aux écrans et les circonstances variées de travail depuis la maison.

Technologie

  • Le Congrès 2021 se tiendra sur une plateforme virtuelle robuste, soutenue par une infrastructure capable d’accueillir des centaines d’événements de tout type simultanément.

Frais & inscription

  • Les frais d’inscription seront réduits de 25% sur l’ensemble des catégories d’inscription.
  • L’inscription est obligatoire afin d’accéder à la plateforme virtuelle pour la sécurité de tous les participants.

Programmation & financement

  • La Congrès 2021 présentera l’ensemble complet d’activités de conférences, des sessions académiques aux performances artistiques, en passant par les lancements de livres, opportunités de réseautage et événements sociaux, et réunions avec les éditeurs et maisons d’édition. 
  • Les fonds pour les séances interdisciplinaires et les conférenciers internationaux de marque, ainsi que le Prix du mérite des cycles supérieurs du Congrès seront maintenus.